×

Comment bien installer et utiliser aircrack sur Windows

Comment bien installer et utiliser aircrack sur Windows

Aircrack-ng est un ensemble d’outils de sécurité réseau qui vous permet de tester la sécurité de votre réseau sans fil en réalisant des attaques de crackage de clé WEP et WPA/WPA2. Il est principalement utilisé à des fins de test de sécurité et doit être utilisé de manière éthique et légale. Voici un tutoriel pour installer et utiliser Aircrack-ng sur Windows :

Remarque importante : L’utilisation de logiciels de piratage sans autorisation est illégale et peut entraîner des poursuites judiciaires. Assurez-vous d’obtenir l’autorisation appropriée avant de tester la sécurité de tout réseau. Ce tutoriel est destiné à des fins éducatives et légales uniquement.

Étape 1 : Téléchargement de Aircrack-ng

  1. Rendez-vous sur le site officiel d’Aircrack-ng à l’adresse https://www.aircrack-ng.org/ et cliquez sur le lien de téléchargement approprié pour Windows. Sélectionnez la version la plus récente.

Étape 2 : Installation de Aircrack-ng

  1. Une fois le téléchargement terminé, exécutez le fichier d’installation que vous avez téléchargé.
  2. Suivez les instructions d’installation à l’écran. Par défaut, Aircrack-ng sera installé dans le répertoire C:\Program Files\Aircrack-ng\.

Étape 3 : Capture de paquets Wi-Fi

Pour capturer des paquets Wi-Fi, vous devrez utiliser un adaptateur Wi-Fi compatible avec la capture de paquets en mode monitor. Voici comment faire :

  1. Assurez-vous que votre adaptateur Wi-Fi est compatible avec la capture de paquets en mode monitor. Vous pouvez vérifier la compatibilité sur le site web d’Aircrack-ng.
  2. Branchez votre adaptateur Wi-Fi à votre ordinateur.
  3. Ouvrez une invite de commande en tant qu’administrateur. Pour ce faire, faites un clic droit sur le menu Démarrer, sélectionnez « Windows PowerShell (Admin) » ou « Invite de commandes (Admin) ».
  4. Dans l’invite de commande, tapez la commande suivante pour lister les interfaces réseau disponibles:
airmon-ng
  1. Repérez votre adaptateur Wi-Fi dans la liste et notez son nom, par exemple, « Wi-Fi » ou « wlan0 ».

Étape 4 : Mettre l’interface en mode monitor

  1. Pour mettre votre adaptateur Wi-Fi en mode monitor, utilisez la commande suivante, en remplaçant nom_de_l'interface par le nom de votre adaptateur :
airmon-ng start nom_de_l'interface

Par exemple :

airmon-ng start wlan0

L’interface sera maintenant en mode monitor et sera renommée en conséquence, comme wlan0mon.

Étape 5 : Capture de paquets

  1. Utilisez la commande suivante pour capturer des paquets Wi-Fi :
airodump-ng wlan0mon

Cette commande affichera une liste des réseaux Wi-Fi disponibles avec des informations telles que l’ESSID (nom du réseau), le BSSID (adresse MAC du routeur), le canal, etc.

  1. Notez le BSSID du réseau que vous souhaitez cibler.
  2. Utilisez la commande suivante pour capturer des paquets sur un réseau spécifique, en remplaçant nom_de_l'interface par le nom de votre adaptateur Wi-Fi en mode monitor, bssid par le BSSID du réseau cible et channel par le canal du réseau cible :
airodump-ng --bssid bssid --channel channel nom_de_l'interface

Par exemple :

airodump-ng --bssid 00:11:22:33:44:55 --channel 6 wlan0mon
  1. Vous verrez une liste de paquets capturés. Pour arrêter la capture, appuyez sur Ctrl + C.

Étape 6 : Attaque de clé WEP (facultative)

Si le réseau cible utilise une clé WEP, vous pouvez tenter de la cracker en utilisant une attaque. Voici comment procéder :

  1. Dans une nouvelle fenêtre de commande, utilisez la commande suivante pour lancer une attaque sur le réseau cible, en remplaçant nom_de_l'interface par le nom de votre adaptateur Wi-Fi en mode monitor, bssid par le BSSID du réseau cible et channel par le canal du réseau cible :
aireplay-ng --deauth 0 -a bssid -c cible nom_de_l'interface

Par exemple :

aireplay-ng --deauth 0 -a 00:11:22:33:44:55 -c 66:77:88:99:AA:BB wlan0mon

Cela enverra des paquets de déauthentification au client cible, ce qui peut forcer la réauthentification et générer des paquets utiles pour l’attaque.

  1. Une fois suffisamment de paquets ont été capturés (généralement plusieurs milliers), vous pouvez tenter de cracker la clé WEP à l’aide de la commande suivante, en remplaçant nom_de_l'interface par le nom de votre adaptateur Wi-Fi en mode monitor et nom_du_fichier par le nom du fichier de capture que vous avez obtenu lors de l’étape 5 :
aircrack-ng nom_du_fichier.cap

Étape 7 : Attaque de clé WPA/WPA2 (facultative)

Si le réseau cible utilise une clé WPA/WPA2, le processus est beaucoup plus complexe et nécessite l’utilisation de dictionnaires de mots de passe. Pour l’attaque, vous pouvez utiliser un outil tel que Hashcat.

Étape 8 : Remettre l’interface en mode normal

  1. Une fois que vous avez terminé de capturer des paquets ou de réaliser des attaques, remettez votre adaptateur Wi-Fi en mode normal en utilisant la commande suivante, en remplaçant nom_de_l'interface par le nom de votre adaptateur en mode monitor :
airmon-ng stop nom_de_l'interface

Par exemple :

airmon-ng stop wlan0mon

Étape 9 : Fermeture d’Aircrack-ng

  1. Pour fermer Aircrack-ng, il vous suffit de fermer toutes les fenêtres de commande ouvertes.

C’est ainsi que vous pouvez installer et utiliser Aircrack-ng sur Windows pour tester la sécurité des réseaux sans fil. N’oubliez pas de l’utiliser de manière éthique et légale, avec l’autorisation appropriée, car toute utilisation non autorisée est illégale.

La vidéo complète du tuto est déjà sur ma chaine YouTube. je vous invite a allez le visualiser pour mieux comprendre le code et le réutiliser. Merci.

Vidéo YouTube

99 commentaires